Magazine Le Point – Toulet, partie gagnante – décembre 2018

      • 14 décembre 2018
      Billards-Toulet_article-magazine-le-point_décembre-2018-ok-1

      Découvrez l’univers Billards Toulet, à travers ce bel article paru ce jeudi 13 décembre 2018 dans le magazine LE POINT.
      Il met en avant le choix qui a été fait par Toulet, d’axer sa communication sur des produits hauts de gamme. En face, il a fallut créer des billards extraordinaires, jamais vus, des pièces uniques et sur-mesure.

      Quand Marc-Alain Deledalle reprend la société (crée en 1857), en 2008, il faut qu’il prenne des décisions, et qu’il fasse des choix : Quelles clientèles viser ? Quels pays ? Quels modèles créer ? Comment se démarquer sur ce marché ? se faire remarquer ? des décisions sont alors prises, des centaines de dessins sont avancés, des designers sont engagés, des ingénieurs sont sollicités pour l’intégration de technologies innovantes…
      Le nouveau modèle « BlackLight » est né : sans bois, sans pied, avec leds et son intégré, c’est du jamais vu…de là, s’ouvrent de nouveaux marchés et Toulet côtoie une clientèle exigeante a satisfaire tant en France et de plus en plus à l’étranger.
      Tous les modèles sont alors proposés dans des teintes personnalisées, en finition mate, satinée ou laquée, plus de 30 couleurs de tapis sont au catalogue. Les fonds de jeux, les pieds peuvent être personnalisés, les billes, les queues s’assortissent : 20 coloris possibles etc…il n’y a a plus de limite à votre personnalisation. Il ne sort de chez Toulet que des pièces uniques…
      Mais il ne suffit pas d’avoir des idées, il faut aussi réussir sa croissance en interne. Aujourd’hui, elle se veut maitrisée et c’est tant mieux car pour reprendre les termes de Marc Alain Deledalle : « Tout a démarré en 2011 : notre Chiffre d’Affaire a bond de 63 % ! C’est seulement alors que les vraies difficultés ont commencé. Pour une société, il n’y a rien de plus compliqué que de grossir aussi vite : il a fallu gérer cette croissance, y aller un pas après l’autre, tout en restant maitre de son bateau. J’ai failli exploser en vol. Aujourd’hui, nous maitrisons notre croissance à 10-15 % par an, sereinement. »