Interview de Johan Lorek, joueur de snooker et de 8 Pool

      • 29 mai 2020
      Joueur de snooker et de 8 Pool - Johan Lorek

      Joueur de snooker et de 8 Pool depuis son adolescence, Johan Lorek répond à toutes nos questions.

      Comment avez-vous découvert le billard ? Depuis combien de temps jouez-vous ?

      Je joue depuis l’âge de 14 ans. J’ai découvert le billard grâce à mon grand-frère qui jouait en D2 pour s’amuser dans un café nommé « Le Central » à Lauwin Planque près de Douai. Il m’emmenait de temps en temps voir ses matchs et ses entraînements. J’ai tout de suite été mordu, je jouais énormément. J’ai intégré l’une des plus grandes équipes française de pool à l’âge de 16 ans, les Saints Michel d’Arras, avec qui j’ai tout gagné, et qui était composée de grands joueurs (Christophe LAMBERT, Jean MONTURY…).

      Quel est votre meilleur souvenir en tant que joueur de snooker ?

      Sans hésiter la coupe de France de snooker individuel à Grenoble en 2003 contre Yannick POULAIN !

      Ce n’est pas forcément mon plus gros titre entre le championnat de France de snooker, le championnat du monde de 8 Pool… mais ce titre était spécial car j’avais été hospitalisé pendant 3 semaines avant le début de la compétition (je suis sorti 48 heures avant le début du tournoi). Je n’avais que quelques heures d’entraînements avant de partir, une condition physique pas optimale, mais une envie de gagner EXCEPTIONNELLE !!! J’ai réussi à remporter ce tournoi 3/2 en finale face à Yannick POULAIN en effectuant le meilleur break du tournoi.

      Comment avez-vous organisé vos entraînements durant le confinement ?

      Je n’ai joué qu’au 8 Pool durant le confinement (n’ayant malheureusement pas de snooker en plus à la maison).

      Mes entraînements se déroulent avec des challenges :

      • 14/1 (mettre le plus de billes possible dans n’importe quel ordre sans louper),
      • Séances de penaltys,
      • Faire le plus de casses fermes ou reprises fermes de suite (record 11),
      • Rencontres contre ma femme qui a joué sur le circuit national féminin (pas simple car elle n’aime pas perdre… je plaisante),
      • J’apprends à jouer à ma fille aînée.
      Avez-vous des compétitions prévues  ?

      Pour le moment avec le contexte sanitaire, nous ne savons pas encore vraiment comment se dérouleront les prochaines compétitions.

      La saison 2019/2020 est terminée, toutes les phases finales sont annulées.

      Je suis comme les autres joueurs du circuit, j’attends les annonces de la Fédération pour les prochaines compétitions à venir, notamment comment va débuter la saison 2020/2021…

      Quels conseils donneriez-vous pour travailler son jeu ?

      Il faut déjà beaucoup d’entraînement… sans entraînement et de rigueur il est très difficile de progresser.

      Après dans mon cas, j’ai eu la chance (et j’ai toujours cette chance) de m’entraîner tous les jours avec des joueurs de snooker ou de 8 Pool faisant partie de l’élite, avec Christophe LAMBERT, Jean MONTURY, Paul COLDRICK, Guillaume ACCART pour le 8 Pool … ou Yannick POULAIN, Sylvain CLAMOUSSE, Grégory KOPEC, Roger DUMORTIER, Alexis CALLEWAERT au snooker… ce qui me permet de garder un haut niveau constamment.

      Le fait de pouvoir s’entraîner régulièrement avec de très bons joueurs est très bon pour passer un cap, en plus du travail individuel qui reste le plus important à travers les exercice de routine (line-up, long-shot…).

      Dans mon cas, qui associe activité professionnelle et billard de haut niveau, le plus important reste de forcément GAGNER tout en prenant du plaisir et de ne pas se prendre la tête afin d’avoir des résultats dans le temps… et je pense qu’à aujourd’hui cela fonctionne plutôt pas mal.

      3.9/5 (25 Reviews)